Phone: + 33 9 67 33 48 43

Mobile +33 6 17 49 42 50

France

© Ascott Collection 2019

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

© 2016 Ascott Collection

#historic race car for sale #historic racing car for sale #lmp for sale #group c for sale #lmp1 for sale #racecarsdirect #classicdriver #endurance legends for sale  #gt1 for sale #gt2 for sale

1972 SURTEES TS9B FORMULE 1 

 

2ème au Grand Prix d'Italie en 1972

Ex John Surtees & Mike Hailwood, deux légendes des sports mécaniques

Moteur révisé, réservoirs neufs, PTH valide

Eligible au Grand Prix Historique de Monaco de la prestigieuse série E 1966 - 1972

ELIGIBILITE
DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

FIA MASTERS HISTORIC FORMULA ONE

MASTERS HISTORIC FORMULA ONE USA

GRAND PRIX DE FRANCE HISTORIQUE

GRAND PRIX DE MONACO HISTORIQUE

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
PRIX

SUR DEMANDE

SURTEES

Marque

TS9B

Modèle

1971-1972

Année

TS9-05

No de châssis

AUMINIUM

Châssis

FIBRE DE VERRE

Carrosserie

COSWORTH V8 3 LITRES ATMO.

Moteur

488 CH. @ 10 000 T/MIN

Puissance

HEWLAND FG400 5 VITESSES

Boite de vitesse

550 KG

Poids

 
Mike Hailwood & John Surtees, deux pilotes de légendes
John Surtees est le seul pilote aujourd’hui encore à avoir réalisé le doublé Championnat du Monde Moto et Championnat du Monde de F1 sur une Ferrari

Après avoir débuté par la moto (sept titres de champion du monde en 350 cm3 et en 500 cm3 de 1956 à 1960), le pilote automobile britannique John Surtees, née le 11 février 1934, aborde la formule 1 sur Lotus en 1960. Il obtient sa première victoire, sur Ferrari, lors du Grand Prix d'Allemagne en 1963. Il devient champion du monde en 1964 sur Ferrari, après une lutte acharnée avec Jim Clark et Graham Hill : John Surtees n'est couronné qu'à l'issue du dernier grand prix de la saison, au Mexique, en terminant deuxième, alors que ses rivaux abandonnent. En 1966, John Surtees se classe deuxième du Championnat du monde, derrière Jack Brabham. John Surtees a remporté six grands prix au cours de sa carrière.

En 1970, il crée sa propre écurie, et John Surtees court sur Surtees jusqu'en 1972. Par la suite, l'équipe Surtees aura pour pilotes, entre autres, Mike HailwoodAlan Jones et Henri Pescarolo. Le team Surtees s'arrête en 1978.

John Surtees est mort le vendredi 10 mars 2017, au Saint George’s Hospital de Londres (Angleterre), où il avait été admis un mois auparavant pour insuffisance respiratoire.

Mike Hailwood, un autre Champion du Monde Moto au palmarès exceptionnel

En 1971, John Surtees fait débuter lui-même sa nouvelle création, la TS9. En 1971, arrive donc sur la piste la Surtees TS9 à moteur Cosworth DFV V8, dès la manche d’Afrique du Sud disputée à Kyalami, en mars. Le châssis #TS9-005 débute un peu plus tard sa carrière, lors du Grand Prix d’Italie, le 5 septembre 1971, dans le temple de la vitesse de Monza. Le patron pilote est confiant, son équipe vient de remporter la course hors-championnat d’Oulton Park, la Gold Cup. Malheureusement, cette première apparition du châssis #TS9-005 se traduit par un abandon sur casse moteur.

Surtees TS9B

Dessinée par John Surtees et Peter Connew, la Surtees TS9 est la monoplace qui apporta au pilote/constructeur Anglais son meilleur résultat en Formule 1 avec ses propres créations. Engagée en 1971, 1972 et 1973, la TS9, qui évolua ensuite en TS9B, fut produite en six exemplaires. Le châssis #TS9-005 est sans doute le plus remarquable.

 

John Surtees a stoppé sa carrière de pilote à la fin de la saison 1971. Cette année-là, il signe sa dernière saison complète en F1 avec 11 Grand Prix disputés. Son retrait intervient pour lui permettre de se concentrer sur la partie gestion de son équipe de F1. Mais avant de raccrocher gants et casques, John Surtees fait débuter lui-même sa nouvelle création, la TS9. En 1971, arrive donc sur la piste la Surtees TS9 à moteur Cosworth DFV V8, dès la manche d’Afrique du Sud disputée à Kyalami, en mars.

 
#TS9-005

Le châssis #TS9-005 débute un peu plus tard sa carrière, lors du Grand Prix d’Italie, le 5 septembre 1971, dans le temple de la vitesse de Monza. Le patron pilote est confiant, son équipe vient de remporter la course hors-championnat d’Oulton Park, la Gold Cup. Malheureusement, cette première apparition du châssis #TS9-005 se traduit par un abandon sur casse moteur.

Un peu plus d’un mois plus tard, John Surtees est de nouveau au volant cette fois-ci de l’autre côté du globe. La voiture est engagée à Watkins Glen, avec à la clé une 17e place tandis que devant, François Cevert signe sa première victoire en F1 avec une Tyrrell-Cosworth.

Pour 1972, la TS9 évolue et se mue en TS9B. John Surtees laisse son baquet. Tim Schenken et Andrea de Adamich sont les deux nouvelles recrues. L’Anglais Mike Hailwood vient lui compléter le duo de pilotes sur certaines manches.

1972 (avec le châssis #TS9B-005) restera comme sa meilleure tentative dans la quête du sommet de la monoplace. Il y décrochera 13 points en 10 courses pour une belle 8e place finale, tandis qu’Emerson Fittipaldi est titré.

Revenons à l’histoire de notre voiture. C’est donc à Hailwwod qu’est confié le châssis #TS9-005 pour toute l’année 1972. Il doit abandonner en Afrique du Sud. Il y signa pourtant le meilleur tour en course, et se battait pour la tête avec Jackie Stewart, avant qu’un boulon ne se détache de sa suspension arrière…

Après son abandon lors de sa première course, Hailwood signe une deuxième place à Brands Hatch, dans le cadre de la « Race of Champions ». Une course qui, malheureusement, ne compte pas au championnat.

La tournée européenne est ponctuée par des moments forts, mais plusieurs abandons rendent la carrière de la TS9B châssis #5 inégale. Mike Hailwood doit ainsi abandonner en Espagne, à Monaco, en Angleterre ou encore en Allemagne. Mais au milieu de ces abandons, il brille avec une quatrième place au Grand Prix de Belgique, une sixième place pour le Grand Prix de France, avant de signer une nouvelle quatrième place en Autriche. Mais le point d’orgue de la saison intervient à Monza. Le 10 septembre 1972, Mike Hailwood termine deuxième au volant de @TS9-005 ! Sur le tracé de Monza pourvu pour la première fois de deux chicanes, l’Anglais se hisse dans le Top 10 lors des qualifications. En course, Hailwood profite de la bataille aux avant-postes. Clay Regazzoni notamment doit abandonner par suite d’un contact, tandis que Jackie Stewart n’avait lui pas pu s’extraire de la grille de départ au feu vert (problème de transmission) !

Hailwood profite de ces soucis et se paie le luxe de doubler Mario Andretti sur sa Ferrari 312B2. Mais la fin de course est animée : en haut du classement, Hailwood doit composer avec une boite à air qui se détache de la monoplace ! Il ne peut plus suivre le rythme. Dans le même temps, les freins de Chris Amon partent en fumée, et le moteur de Jacky Ickx rend l’âme. Hailwood parvient à passer la ligne en deuxième place, le meilleur résultat pour l’équipe Surtees de toute l’histoire.

Le châssis #TS9-005 sera engagé ensuite à une seule reprise en 1973, lors de la manche d’Interlagos, pour le pilote local Luiz Pereira Bueno. Il s’agira d’ailleurs du seul départ en F1 pour ce dernier.

Étant donné son histoire étalée sur trois saisons, la TS9 (puis TS9B) est une voiture clé dans l’histoire de l’équipe Surtees. Des six châssis produits, seuls quatre existent encore. Les châssis #TS9-001 et #TS9-002 sont tombés au combat, respectivement lors du Grand Prix d’Italie 1971 et lors de la course de Teretonga Park en 1972. Parmi les autres châssis, TS9 #004 est celui qui a participé au plus de courses (35 au total dont 18 Grand Prix). Logique car l’auto a eu une seconde vie après la F1, engagée dans des courses hors-championnat par Nols Nieman et Joe Domingo.

Après avoir été acquise directement auprès de John Surtees en 1999, #TS9-005 fut restaurée et remise en parfait état pour la compétition par Terry van der Zee, et engagée sur des meetings historiques par John Bladon. En 2001, la Surtees a remporté  la FIA Thoroughbred Historic Cup Catégorie C et le titre de Champion toutes classes confondues. Elle fut ensuite acquise par Laurent Fort au Castellet- France qui l'engagea au Grand Prix de Monaco historique en 2006, 2012 et 2014. Elle fut ensuite acquise par Philippe Scemama qui l'engagea à Monaco en 2016 et 2018. La Surtees TS9B totalise déjà cinq participations à la prestigieuses course historique monégasque.

Palmarès de course en période :

05/09/1971 – Grand Prix d’Italie – Monza - F1 – abandon (moteur) – John Surtees (n°7)
03/10/1971 – Grand Prix des Etats-Unis – Watkins Glen – F1 – 17e - John Surtees (n°18)
04/03/1972 – Grand Prix d’Afrique du Sud – Kyalami – F1 – abandon (suspension) - Mike Hailwood (n°17)
19/03/1972 – Brands Hatch – Race of Champions – hors-championnat – 2e - Mike Hailwood (n°59)
23/04/1972 -  Silverstone – International Trophy – hors-championnat – abandon (surchauffe) - Mike Hailwood (n°5)
01/05/1972 – Grand Prix d’Espagne – Jarama – F1 – abandon (allumage) - Mike Hailwood (n°15)
14/05/1972 – Grand Prix de Monaco – Monte-Carlo – F1 – abandon (accrochage) - Mike Hailwood (n°11)
 

Palmarès en courses modernes : 

Grâce à son pédigrée exceptionnel, #TS9-05 a été invité à participer au Grand prix de Monaco Historique à non moins de cinq éditions. La série 1966-1972 étant l'une des séries les plus prestigieuse, les places sont très disputées. A chaque participation #TS9-005 s'est montrée très compétitive, terminant à chaque fois dans les 7 premières places. 

Seulement 4 propriétaires :

1971 - 1999: Mr John Surtees - UK

1999 - 2004: Mr John Bladon - UK

2004 - 2014: Mr Laurent Fort - France

Depuis 2014: Propriétaire actuel

La Surtees TS9B châssis TS9 #005 proposé ici à la vente possède un historique exceptionnel, dans la mesure où elle a été pilotée par deux légendes des sport mécaniques: John Surtees et Mike Hailwood à son volant. Etant la Surtees ayant réalisé la fameuse deuxième place décrochée à Monza, c’est certainement la raison pour laquelle John Surtees a conservé sa voiture jusqu’en… 1999 !

TSP#005 dispose d'un PTH à jour datant de 2016 et valide jusqu'en 2026. Le moteur a été révisé par Wassermann Racing Services (WRS). Il est passé au banc en mai 2019 et offre ainsi son potentiel complet à son prochain propriétaire. Le crack-test a été effectué en mai 2018, valide jusqu'en mai 2020. Le réservoir est neuf et valable jusqu'en mai 2024.

La Surtees TS9B châssis TS9 #005 offre aujourd’hui une rare opportunité d'acquérir une voiture pilotée par deux pilotes de légende et de pouvoir courir en tête du Grand Prix de Monaco Historique 2020 dans le plateau le plus prestigieux 1966-1972.

Grand prix d'Italie 1972 - Mike Hailwood termine 2nd au volant de TS9-05