nissan npt90 for sale.jpg

1990 NISSAN NPT90 #90-03

  • Victorieuse des 12 Heures de Sebring en 1991

  • Voiture usine permettant à Geoff Brabham et à Nissan de remporter le Championnat IMSA GT en 1990 & 1991

  • Rare moteur 12 soupapes

  • Eligible aux événements les plus prestigieux

ELIGIBILITE

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

GROUP C RACING by PETER AUTO

LE MANS CLASSIC

GULF CLASSIC

MASTERS ENDURANCE LEGENDS USA

DAYTONA CLASSIC 24 HOUR by HSR

ROLEX MONTEREY MOTORSPOSTS REUNION

SEBRING CLASSIC 12 HOUR by HSR

Marque

NISSAN

Modèle

NPT90

Année

1990

No de châssis

90-03

Châssis

MONOCOQUE EN NID D'ABEILLE D'ALUMINIUM

Moteur

NISSAN VG 30-GTP 3 LITRES BI-TURBO - 12 SOUPAPES

Puissance

850 ch.@ 7 200 t/min

Boite de vitesse

HEWLAND VGC 6 VITESSES

Poids

950 kg

Nissan domine l’Endurance aux USA

Au début des années 90, les constructeurs Japonais sont très présents en Endurance. Mazda écrit son nom au palmarès des 24 Heures du Mans, en remportant la classique Mancelle avec son moteur rotatif (1991) et outre Atlantique, Nissan se fait un nom en endurance en remportant le très disputé championnat IMSA GT de 1988 à 1991 ainsi que les 24 Heures de Daytona en 1992. La Nissan NPT-90 est au cœur de cette success story :

 

L’origine du programme NISSAN en IMSA GT

Les origines du succès de Nissan aux Etats-Unis remontent au début de l’année 1985. Cette année-là, Nissan voit dans le championnat IMSA GT une opportunité de briller et de faire connaître ses modèles. Alors, les Japonais se tournent vers Lola pour produire une toute nouvelle auto. La T810 prend la piste, et devient rapidement la Nissan GTP ZX-Turbo, pour des raisons évidentes de marketing. Une façon d’évoquer de manière habile la Nissan 300ZX de série, avec laquelle elle partage son V6 turbo. Le programme est couronné de succèsdès 1988 avec une série de 8 courses sans défaite et le titre de champion IMSA GT pour Nissan et Geoff Brabham. Idem en 1989. C’est une belle démonstration de force pour Nissan, alors que Jaguar, Toyota, Chevrolet, et une horde de Porsche 962 se battaient pour le titre. 

Derrière ces succès on retrouve Electramotive, la structure créée par Don Devendorf. Ingénieur et designer de radars la semaine, il pilote le week-end. Ce qui apporte à Datsun (marque du groupe Nissan) une vraie notoriété dans les années 70 et 80. Son engagement est si fort qu’il gravit rapidement tous les échelons au point de devenir le choix logique de Nissan pour lancer le programme officiel en 1985. En 1989, Nissan achète Electramotive Engineering et apporte plus de stabilité à la structure. La rumeur veut que Nissan injectât annuellement 25 millions de Dollars dans le programme. De la stabilité et des moyens ! Alors que les contrats étaient par le passé renouvelés chaque année, Nissan veut se doter d’une base plus solide. Il renomme donc l’ensemble Nissan Performance Technology Inc (NPTI). Dans des ateliers à la pointe de la technologie, NPTI développe la remplaçante de la GTP ZX-Turbo qui avait remporté le championnat IMSA GT en 1989, qui deviendra la NPT-90.

 

La Nissan NPT90 une toute nouvelle voiture dessinée par Yoshi Suzuka

Yoshi Suzuka qui avait apporté de nombreuses améliorations aérodynamiques à la LOLA T810 pour en faire la GTP ZX-T peut laisser libre court à sa créativité, en partant d'une feuille blanche. Ainsi, il repense entièrement la circulation des flux d’air et positionne cette fois le radiateur d’eau à l’avant avec une large prise d’air juste au-dessus du splitter permettant d’évacuer l‘air chaud devant le pare-brise. Afin d’accroitre la charge aérodynamique et limiter au maximum la perturbation du flux d'air par des éléments mécaniques, il redessine les suspensions avant et arrière et optimise les prises d'air alimentant les Intercoolers et les turbos. La position du moteur fait elle aussi l'objet d'un traitement spécifique servant l'aérodynamisme : le bloc propulseur est légèrement incliné vers le haut afin de laisser suffisamment de place sous la voiture à de larges tunnels qui permettent un meilleur effet de sol. Côté moteur, on retrouve le Nissan VG30-GTP 3 litres Bi turbo couplé à la boîte de vitesse Hewland VGC à 6 vitesses. D’abord doté de 12 soupapes, il sera évolué en 24 soupapes. Le châssis est construit en nid d’abeille d’aluminium bien plus rigide que celui de la  GTP ZX-T alors que les deux châssis font le même poids. Durant tout le programme Nissan GTP, le châssis demeurera inchangé.

La Nissan NPT90 remporte le championnat IMSA GT en 1990 et en 1991

La saison IMSA GT est déjà bien entamée lorsque la NPT-90 fait ses débuts en 1990, sur le circuit de Topeka. Rapidement, les performances sont à la hauteur des espérances. Victoire pour les 500 km de Mid-Ohio, idem à Watkins Glen, nouveau succès à Road America.

La Nissan NPT90 90-03 fait ses débuts en septembre 1990 pour la course de Tampa

Elle est confiée au champion en titre, Geoff Brabham qui se qualifia en deuxième position et se classa à la 5ème place de la course. Sur le circuit de Del Mar, c’est un copié collé avec exactement les mêmes résultats.

Enfin, c’est la consécration pour notre voiture avec une victoire au scratch aux 12 Heures de Sebring 1991. Geoff Brabham, Derek Daly et Gary Brabham remportent la victoire. Nissan s’offre un doublé puisque le châssis 90-02 termine à la seconde place devant deux Porsche 962 C du Team Joest et la Jaguar XJR12 officielle.  

Aux 2 Heures de Miami, Geoff Brabham monte une nouvelle fois sur le podium (3ème) grâce à 90-03. Aux 300 km de Road Atlanta, Derek Daly cette fois au volant, a un accident lors des essais, la voiture sera remisée afin de servir de spare car.  A noter que d’après les informations dont nous disposons, une Nissan NPT 91 portant le même numéro de châssis a été fabriquée et engagée par NPTI puis vendue à Gianpiero Moretti qui l’a engagée aux couleurs de MOMO. Il y a bien eu deux voitures distinctes en période et non pas à posteriori comme cela peut arriver…

Restaurée par Matrix Motors à la fin des années 90, la Nissan NPT 90 #90-03 fut ensuite acquise par Peter Stoneberg qui l’exposa lors du cinquantenaire des 12 Heures de Sebring aux côtés des autres gagnantes de cette prestigieuse course Américaine.

Son propriétaire actuel en a fait l’acquisition en 2012 et l’a engagée au Grand Prix Historique de Zandvoort en 2014, et ce fut une nouvelle victoire à ajouter au palmarès de cette rare Nissan NPT90 qui est à notre connaissance, la seule à posséder encore un moteur 12 soupapes.

Cette fabuleuse machine victorieuse aux 12 Heures de Sebring en 1991 est une voiture extrêmement désirable pour les passionnés d’Endurance. Elle est éligible aux plus prestigieux événements de la planète.

APPELEZ-NOUS : +33 9 67 33 48 43

ECRIVEZ-NOUS

Thank you for your message