1988 MARCH BUICK TURBO 86G  Ex MORETTI - IMSA GTP - C1

 

  • Acquise en 1986 par BMW USA en version BMW GTP

  • Ex Giampiero Moretti le célèbre propriétaire de MOMO 

  • Provenance et historique des propriétaires connus

  • Eligible en Group C Racing Series, Gulf Historic, Daytona Classic & Le Mans Classic - Catégorie C1

  • Restaurée en 2021

SALE PENDING

ELIGIBILITÉ

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

GROUP C RACING by PETER AUTO

LE MANS CLASSIC

GULF HISTORIC

MASTERS ENDURANCE LEGENDS USA

DAYTONA CLASSIC 24 HOUR by HSR

ROLEX MONTEREY MOTORSPOSTS REUNION

SEBRING CLASSIC 12 HOUR by HSR

Marque

MARCH

Modèle

86 G

Année

1988

No de châssis

10

Châssis

MONOCOQUE NID D'ABEILLE D'ALU.

Carrosserie

KEVLAR CARBONE

Moteur

BUICK 6 CYLINDRES 3 LITRES MONO-TURBO

Puissance

750CH. @ 7 200 T/MIN

Boite de vitesse

HEWLAND 5 VITESSES

Poids

920 KG

La MARCH 86 G : conçue pour NISSAN et BMW

La March 86G avait été commandée par Nissan, qui la présentait et la faisait courir sous le nom de Nissan R86V, et par BMW North America qui la faisait courir sous le nom de BMW GTP.

La March 86G été une Group C entièrement nouvelle développée par Gordon Coppuck et fut la première voiture développée par March en ayant recours à la CAO/FAO (conception et fabrication assistées par ordinateur). L'aérodynamicien Tino Belli, de March, était responsable du design de la 86G, développé en soufflerie, bien sûr, et la carrosserie était entièrement construite en fibres de carbone et de kevlar. Les suspensions étaient similaires à celles des voitures indycars. Au final, la 86G est plus légère de 100 kg par rapport à la 85G. 

La March 86G marquait une évolution par rapport aux modèles précédents grâce à l’utilisation généralisée de nid d’abeille d’aluminium pour la fabrication du châssis qui avait la réputation d’être rigide et robuste. L’architecture de la 86G a aussi été optimisée afin de permettre l’implantation de radiateurs latéraux qui afin d’améliorer l’aérodynisme de la voiture et le refroidissement du moteur. Le développement de la March 86G s’est donc fait en étroite collaboration avec NISMO, NISSAN ayant l’ambition de partir à l’assaut des 24 heures du Mans tout d’abord avec un châssis de March 86 G puis avec les modèles qui suivirent les 87G et 88G.


BMW North America et les BMW GTP

BMW of North America avait un programme de course ambitieux dans le championnat IMSA GTP de 1986. BMW North America souhaitait en effet motoriser une voiture avec un moteur BMW M12/4 mono turbo développant 800 chevaux. Le châssis March 86 G fut choisi. La voiture ayant été conçue pour accueillir différents blocs propulseur cela ne posait aucun problèmes. C’est ainsi que les emblématiques BMW GTP virent le jour avec leur livrée blanche arborant les peintures de guerre de BMW Motorsport. Davy Jones et John Andretti menèrent la BMW GTP à la victoire mais la maison mère estimait que le manque de fiabilité de la voiture qui prenait feux à ses débuts risquait de porter préjudice à l’image de marque de la firme de Munich et mis un terme à la carrière de la BMW GTP. Il faut bien reconnaître que rapidement en 1986 leur surnom été « BMW barbecues » et BMW n’avait pas vocation à fabriquer des voitures qui prenait feu… C’est dommage car à Watkins Glenn, John Andretti a obtenu sa première pole position. Lui et Davy Jones ont mené jusqu'au drapeau à damier pour la première, et unique, victoire de BMW en IMSA. La décision avait déjà été prise de retirer l'équipe à la fin de l'année, bien que les deux voitures aient également couru à Columbus et à Daytona afin de terminer la saison. Après une série d'échecs, les voitures ont été bien améliorées en cours de saison, et le succès de Watkins Glen aurait pu être le premier d'une longue série. En fin de compte, BMW a terminé à la sixième place du championnat IMSA GTP 1986.

March a fourni à BMW North America pas moins de six châssis 86G :  (86G 01, 86G 02, 86G 03 et 86G 04) entre octobre 1985 et janvier 1986, et deux autres en mai (86G 09) et juin (86G 10 la voiture mise en vente) pour remplacer les originaux. Deux des premières 86G ont brûlé dans des incendies en bordure de piste, et une autre a été détruit lorsque le capot arrière s'est détachée et a causé un grave accident à Bobby Rahal lors des essais à Daytona.

En 1987, deux équipes ont participé au championnat IMSA GTP avec des Mars 86G : le Team Phil Conte et le Team Momo.

Le Team Momo a commencé à courir avec une March 86G en 1987. Il s’agissait du châssis 86G-04. A la suite d’un accident à Road America 500 Miles le 16 août 1987, le Team MOMO remplaça la 86G-04 en empruntant March 86G-11 au Team Phil Conte.

Historique de course de la MARCH 86G-10

Le Team Momo de Giampiero Moretti a décidé d’engager deux March 86 G en 1988. Deux BMW GTP furent acquis auprès de BMW North America (86G-09 et 86G-10). L’un des châssis (86G-09 no 31) reçu un moteur V6 Buick atmosphérique de 4,5 litres pour Jeff Andretti) ; le châssis 86G-10 reçu un Buick V6 turbo de 3 litres de plus de 900 chevaux pour Moretti lui-même. C’est ce châssis 86G-10, que Ascott Collection est fière de proposer à la vente. Ian Dawson (anciennement chez Zakspeed), étant le team manager.

Comme Moretti avait déjà engagé une March 86G propulsée par un moteur Buick en 1987, il connaissait bien le châssis et le moteur. La March 86G-10 qui été précédemment une BMW GTP fut donc convertie en March Buick. March a fourni une entretoise pour le moteur, et l'équipe Moretti a fait le reste des modifications afin d’implanter le nouveau moteur.

 

Elle fut engagée durant l'année 1988 par Giampiero Moretti dans le Championnat IMSA dont les 24 Heures de Daytona. Portant la célèbre célèbre livrée MOMO, cette MARCH 86G a connu des problèmes de fiabilité liés à une électronique défaillante.


Acquise en 1993 par Bob Akin, la March 86G changea plusieurs fois de mains aux USA (les propriétaires sont connus) avant d'être importée en Europe en 2008.

Restaurée en 2021

En 2020 la MARCH 86G-06 fut vendue par Ascott collection à un collectionneur et compétiteur Français en vue de l'engager en Group C et au Mans Classic. Une remise en état été nécessaire car la voiture n'avait pas roulé depuis plusieurs années. Les travaux furent réalisés en 2021 et comprennent la révision du moteur, du turbo, de la boite à vitesse, des trains roulants, de l'électronique et bien évidemment le crack-test a été fait et le réservoir a été remplacé. Tous ces travaux sont documentés par les factures qui figurent dans le dossier de la voiture. A l’issue de plusieurs séances d’essais la March a été mise au point et validée. Avec l'électronique moderne dont bénéficie toute les voitures de cette période, cette MARCH est devenue plus fiable qu'à l'époque. Elle est éligible à de nombreuses courses (catégorie C1) en Group C dans la série Peter Auto, au Mans Classic, aux courses aux USA et dans la nouvelle série Gulf Historic à Dubaï. 

APPELEZ-NOUS : +33 9 67 33 48 43

ECRIVEZ-NOUS

Thank you for your message